feuillet occasionnel de dénonciation des violations des droits humains et des violences à l’égard des femmes, Messieurs Mika Malinda et Amani Kaboko, victimes des tortures, au commissariat de la chefferie de Burhinyistratégies pour faire elire les femmes aux élections, Les femmes et le processus électoral en RDC et au sud Kivu. Stratégies pour faire gagner les femmes aux élections feuillet n°70, Monsieur Roger Narhama, un tradi-praticien du village de Mudusa dans le groupement de Mulambi en chefferie de Burhinyi use par la ruse pour violer Mme A.N.journée internationale de la femme, Journée internationale de la femme 2017 au Sud Kivu : avancées ! Stagnation ! Ou recul !feuillet n°69, janvier 2017, La prison de Kalehe et la prison centrale de Bukavu, scène de violation des droits humains. le commandant du commissariat de la pnc birhala, en chefferie de burhinyi, monsieur diketi prince et sa femme, aussi une policière se rendent coupables du viol, de l’attentat à la pudeur, des coups et blessures et d’arrestation arbitraire à l’endroit de madame s.m, Le commandant du commissariat de la PNC Birhala, en chefferie de Burhinyi, Monsieur Diketi Prince et sa femme, aussi une policière se rendent coupables du viol, de l’attentat à la pudeur, des coups et blessures et d’arrestation arbitraire à l’endroit de Madame S.M Le vendredi 22 Avril 2016 vers 21 heures, la détenue S.M âgée de 23 ans, mariée et mère de 6 enfants, habitant la localité MULI/Groupement BIRHALA, Chefferie BURHINYI, Territoire de Mwenga et enceinte de son état, s’est vu tabassée à mort par l’épouse du commandant PNC Burhinyi basé à Birhala qui est aussi agent de la Police Nationale Congolaise. Tout a commencé le mercredi 20 Avril 2016 à 20 heures lors de l’arrestation dans le village de Muli, en chefferie de Burhinyi, de madame S.M avec ses paires BORA BIRHUMANA âgée de 25 ans habitant CAMP REGIE PANZI à BUKAVU et KANDEKO MASUMBUKO âgée de 22 ans habitant également à BUKAVU et aussi enceinte. Les deux premières dames ont été arrêtées pour raison de vol sur étalage au marché de RUVUNGE/Burhinyi. Elles sont accusées d’avoir volé une somme de 350.000fc somme qu’elles n’ont pas reconnue. Cependant, BORA BIRHUMANA a reconnu n’avoir volé qu’une somme de 64.000fc et accuse Madame S.M d’avoir été complice de ce forfait. Madame KANDEKO pour sa part, a été arrêtée seulement car elle est la petite soeur à BORA.les hommes et les femmes des groupements de kaniola en territoire de walungu et de celui de luhago en territoire de kabare sont insécurisés à la suite de leur accusation de sorciers/ sorcières par « une voyante » communément appelée tinda, Depuis le premier décembre 2015, une dame communément appelée « TINDA, mujakazi » est arrivée dans le village Irhega en Groupement de Luhago, en Chefferie de Nindja. Accueillie et logée par le Chef du village Irhega, elle y’ a commencé ses activités de prédication et des prières. Au cours de ses activités, elle déclare guérir les malades, dénicher les sorciers et les personnes de mauvaise foi envers les autres au sein de la famille et/ou du village. Notons que le pseudonyme de Tinda découle de sa pratique de couper une partie de cheveux de la victime dont l’accusation de sorcellerie serait, d’après elle, confirmée.kalehe, un territoire theatre des catastrophes naturelles recurrentes et sans reponses efficaces et durables de l’autorite provinciale., Kalehe est un des territoires du Sud-Kivu en riches potentialités et grenier des produits agricoles. Il est traversé par une seule route qui unit la ville de Goma et celle de Bukavu ; ladite route longe le lac Kivu au pied des montagnes. De Kabumbiro dans le groupement de Mbinga Sud à l’entrée de Goma, il y a des villages agglomérés séparés les uns des autres d’environ 5 à 15 kilomètres, hors-mis les villages des hauts plateaux majoritairement habités par des rwandophones où l’insécurité ne favorise pas la circulation des biens et des personnes. Le territoire est parsemé des cours d’eau qui sortent de leur lit quand il y a des fortes pluies, ce qui rend la circulation impossible et cause des dégâts matériels et des pertes en vies humaines.les femmes et hommes exerçant leurs activités tout autour du marché de nyawera se sont vus évacuer violemment par les éléments de la police nationale congolaise ce lundi, 02/11/2015, Ce lundi 02/11/2015 aux environs de 10h°°, un escadron mobile des policiers est venu exécuter la mesure qui serait prise par la Mairie de la ville de Bukavu, d’évacuer les marchés pirates et le parking érigé le long de la route située au rond-point MUZIHIRWA, dans la commune d’Ibanda, ville de Bukavu.cette cérémonie est prévue pour ce samedi 10 octobre 2015 à 11h00 dans la salle d’audience du tribunal de grande instance de kavumu, Le RFDP développe depuis décembre 2013 avec l’appui financier de Cordaid un programme de prévention des violences basées sur le genre et d’accompagnement légal des victimes. L’un des résultats poursuivis par ce programme est le renforcement de l’accès à la justice des victimes. Ainsi des sessions de formation au bénéfice des Officiers de police judiciaire œuvrant dans les territoires de Kabare, kalehe et Walungu ont été organisées. Ces formations portaient principalement sur les lois de répression des violences sexuelles et les procédures w relatives.jugement le tribunal sur le congo audiences de berlin fr, Remarque préliminaire du jury de Berlin : Au cours des deux dernières décennies, la République démocratique du Congo a été le théâtre d’une multitude de crimes contre l’humanité, lesquels n’ont fait l’objet d’aucune procédure devant les tribunaux jusqu’à ce jour. Cette impunité est inacceptable ! Afin de lutter efficacement contre celle-ci, le gouvernement congolais et la communauté internationale doivent impérativement mettre à disposition les ressources nécessaires. Il convient de soutenir à la fois la société civile congolaise, les organisations locales de défense des droits de l’Homme et les personnes ayant survécu aux violences.verdict the congo tribunal berlin hearings en-us , Preliminary Remarks of the Berlin Jury: Over the last two decades, numerous crimes against humanity have been committed in the Democratic Republic of Congo – without so much as a rudimentary response from the courts to date. This impunity is unacceptable. To effectively combat these crimes, the Congolese government and the international community must make available the needed resources. Congolese civil society and local human rights organizations must be strengthened and the survivors of violence supported.Le cri de Masisi, Le samedi 25 février 2012, statuant en premier et dernier ressort sur l’affaire qui opposait le ministère public à l’honorable Dieudonné Jacques Bakungu Mythondele Webahwa et consorts pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, la Cour suprême de justice a disqualifié l’infraction d’atteinte à la sureté de l’Etat en celle de haine tribale, et condamné le député sortant de Goma à 12 mois de servitude pénale principale. Depuis lors, c’est un cri strident qui retentit du fond de Masisi, au Nord-Kivu, car le cas Bakungu apparaît comme un épiphénomène dans un territoire représentatif des problèmes d’une RDC plus que jamais menacée d’instabilité. Un cri qui mérite d’être entendu si l’on veut assurer une paix durable à cette partie du territoire national.communiqué de presse, Le RFDP déplore les conditions inhumaines et dégradantes dans lesquelles vivent trois militaires des FARDC soupçonnés d’appartenir au groupe dissident du Colonel Kahasha Foka Mike. Il s’agit de : - Major Safari BIGARURA John - Capitaine Lubi Basimake - Sous Lieutenant Mateso Ndohole Ils ont été arrêtés en date du 25 février 2012 dans la localité Karuruma, à 105 Km de la ville de Beni.

C'est au retour d'un Atelier de formation sur la transformation des conflits organisé à Entebbe en Uganda que deux femmes qui représentaient la RDC initièrent le Réseau des Femmes pour la défense des Droits et la Paix (en 1999).

Dans le contexte des conflits dans lesquels était plongée la RDC, conflits qui avaient donné lieu à des violations massives des droits humains, les femmes du Sud Kivu, victimes principales de la guerre, ont voulu se doter d'un cadre pour leur participation à la construction de la paix dans le pays.

Convaincues que la paix pour les femmes ne se réduit pas à l'absence des crépitements d'armes mais qu'elle intègre le respect des droits humains de ces dernières et plus de considération à leur égard, elles ont voulu ressortir cette préoccupation dans la dénomination de leur organisation et dans les objectifs poursuivis.

Le RFDP, ONG de droit congolais a donc été créé le 04 novembre 1999 par 17 femmes militantes pour la promotion des droits des femmes.
pic

Mission

La principale mission du RFDP est de « promouvoir les droits humains, l'égalité des chances entre les hommes et les femmes dans la gestion des communautés et construire la paix»

pic

Domaine

La promotion et la défense des droits humains; La construction de la Paix et la promotion de la gouvernance locale; La recherche.

pic

Vision

La vision de RFDP est la suivante : " Une RD Congo où les femmes participent à la construction de la paix et jouissent de leurs droits autant que les hommes". Avec l'idée que la paix n'est pas seulement l'absence des crépitements des balles mais aussi l'accès à toutes les ressources pour un développement harmonieux.

Nos Objectifs

Le RFDP s’assigne cinq objectifs institutionnels qui sont :La promotion de l'accès des hommes et des femmes aux opportunités;La défense et promotion des droits humains spécifiquement ceux des filles et des femmes;Le renforcement des capacités des filles et des femmes pour leur participation au processus de construction de la paix et de bonne gouvernance;L'autonomisation socioéconomique de la femme;Mobilisation des communautés pour la prévention et la transformation des conflits.
Dernières infos

Feuillet occasionnel de dénonciation des violati...

Messieurs Mika Malinda et Amani Kaboko, victimes des tortures, au commissariat de la chefferie...
25 Octobre 2017

Stratégies pour faire elire les femmes aux élect...

Les femmes et le processus électoral en RDC et au sud Kivu. Stratégies pour faire...
31 Juillet 2017

Feuillet n°70...

Monsieur Roger Narhama, un tradi-praticien du village de Mudusa dans le groupement de Mulambi en...
17 Juillet 2017

Journée internationale de la femme...

Journée internationale de la femme 2017 au Sud Kivu : avancées ! Stagnation ! Ou...
09 Mars 2017
Rétrouver nous sur facebook
Autres liens
Copyright © 2018 RFDP | Designed by Jeph Eddy & Louis Ahana